JE VOUS COACH PENDANT 30 JOURS

Pour vous aider à ouvrir votre restaurant

Vous souhaitez ouvrir un food truck et vous ne savez pas par où commencer? Découvrez tout de suite les 7 étapes incontournables pour réussir votre nouveau projet. Prenez de quoi noter, c’est parti…

Ouvrir un Food truck pour les nuls

Lien pour regarder la vidéo sur Youtube: “Comment ouvrir un food truck en 7 étapes?

Etape 1: Définir son concept

Le concept de Food Truck set en plain boom actuellement. Plutôt réservé à la région parisienne, le phénomène s’étend maintenant aux grandes villes de provinces. Même si la concurrence n’est pas énorme actuellement, elle risque fortement de faire un bon dans les prochains mois, voir les prochaines années.

Ouvrir un food truck, tout comme un restaurant, doit être une expérience originale, tout comme ce que vous allez devoir proposer. La clientèle est de plus en plus sélective et vous allez devoir proposer un concept original et des produits de qualité. Comme vous ne serez surement pas le seul sur la grille de départ, l’idée est simple, être le premier ou être le meilleur.

Prenez donc le temps de peaufiner votre concept. Allez donc faire un tour sur les sites américains pour trouver de l’inspiration. Il y aura forcément une idée qui vous séduira.

Note:

Article où je vous propose 3 concepts originaux: cliquez ici

Etape 2: L’étude de marché

Tous les créateurs d’entremises sont d’accord sur ce point. Avant d’ouvrir un food truck (ou n’importe quel autre restaurant), l’étude de marché est l’étape à ne pas négliger. C’est elle qui permettra de de vérifier si votre projet est viable ou pas.

Bien préparer votre projet vous évitera surtout de foncer droit dans le mur. Votre étude de marché doit comprendre les points suivants:

  • L’environnement: choisir son emplacement, la demande (vos clients ciblés), la réglementation actuelle, la logistique…
  • La concurrence: vos concurrents potentiels, les parts de marché…
  • La synthèse SWOT: opportunités et menaces.

Prenez le temps bien établir tous ces points. Ils seront une base non négligeable pour la suite de votre projet. Mais aussi pour faire une demande de prêts à votre banque. Plus votre projet sera aboutit, plus il a de chances d’être accepté.

Note:

Rapprochez-vous de votre chambre de commerces pour plus d’information.

]Pour aller plus loin:

Je vous offre un business plan type: cliquez ici pour le télécharger

Etape 3: Les formations obligatoires

Un food truck est soumis aux mêmes réglementations qu’un restaurant traditionnel. Vous devrez donc suivre 2 formations obligatoires qui sont les suivantes:

  • Formation à l’hygiène alimentaire: Obligatoire depuis le premier octobre 2012, elle vous formera sur les grands principes de l”hygiène en restauration. Elle dure environ 14h.
  • Formation permis d’exploitation: Obligatoire pour obtenir votre permis d’exploitation et pouvoir ouvrir un débit de boisson. Attention, prévoyez de la passer au moins 2 semaines avant votre ouverture.

N’hésitez pas aussi à vous former sur le plus de domaine possible. Les chambres de commerces proposent aussi beaucoup de formations gratuites comment “comment fixer un prix”, “comment utiliser les réseaux sociaux”…

Et puis, si vous n’avez aucune connaissance préalable dans la restauration, il existe des écoles et des coachs privés qui peuvent vous former en plusieurs weekend. Pensez à mettre toutes les chances de votre côté.

 

Etape 4: Les obligations administratives

En plus de déclarer votre activité dans l’une des chambres de votre villes (commerces ou métier), vous devrez passer par 2 autres obligations propre à votre secteur d’activité qui sont les suivantes:

  • Votre carte d’ambulant: faire la demande auprès de la chambre à laquelle vous êtes rattaché.
  • Une autorisation pour votre emplacement: vous devrez vous orienter vers votre mairie ou votre préfecture.

Attention, la dernière peut-être difficile à obtenir, car elle dépend du bon vouloir de votre mairie. Comme je le dis dans un autre article, même si ouvrir un food truck parait plus simple en apparence, il n’en est rien. Vous devez suivre la même logique qu’avec un restaurant traditionnel, des autorisations en plus.

Etape 5: Le camion

Nous y voilà. Vous avez surmontez toutes les épreuves administratives, votre concept est béton et toutes vos idées sont en place. Il ne vous manque plus que la bête, le camion.

Trouver un camion de sera pas une mince affaire. Pour preuve, Vivien et son Bus Thaï, a carrément galéré pour trouver le véhicule qui correspondait le plus à son projet. Prenez donc le temps de le choisir car c’est une étape importante dans votre projet. C’est un peu lui qui fera la marque de votre restaurant ambulant. Car après tout, c’est un food truck.

Vous pourrez en trouver d’occasion comme des neufs. Cela peut-être un camion conçu pour l’activité, ou un camion dans lequel vous allez faire des travaux. (je vous invite vraiment à écouter l’interview de Vivien: cliquez ici)

Une fois votre choix, il ne vous restera plus qu’à trouver le monstre.

Etape 6: L’ouverture

Ca y est, le moment temps attendu est arrivé. Vous avez toutes les autorisations, le camions roulent, les cuisines fument et vous avez un gros coup de stress. C’est bien normal,

Alors pour que votre ouverture soit un succès, je vous conseille vraiment de vous y prendre en amont.

Vous pouvez par exemple:

  • Passez dans les médias: chaine locale, journal local, radio locale…
  • Faire une offre d’ouverture: offrez quelque chose en échange d’un partage Facebook question de faire le buzz
  • Faire du flyer: annoncez votre ouverture avec votre offre d’ouverture
  • Faire le tour des bureaux et des CE: proposez un tarif d’ouverture

Ce ne sont que des exemples, il existe bien d’autres moyens de vous faire connaitre et de faire une ouverture qui cartonne. Jetez un oeil à l’étape 7, je vous conseille un guide que tous restaurateurs devraient avoir dans sa bibliothèque.

Etape 7: Attirer des clients

Vous avez enfin réussi à ouvrir votre food truck? Félicitation. Néanmoins, la partie est loin d’être gagné. Vous allez devoir maintenant vous accrocher et redoubler d’effort et de stratégie pour attirer et fidéliser toujours plus de clients.

Car faire de la bonne cuisine ne suffira pas si personne ne le sait, vous allez aussi devoir avoir une âme de marketeur. Pour vous éviter les longues nuits à vous trifouiller le cerveau et vous rendre compte une semaine plus tard que tout ce que vous aviez fait n’a servi à rien, voici le raccourci à prendre.

Pour aller (vraiment) plus loin:

Venez feuilleter le guide “Comment booster mon restaurant” et prenez une longueur d’avance sur tous vos concurrents. Un guide créé par un restaurateur qui aime le surnommer le “couteau Suisse du restaurateur”.

Cliquez ici pour passer à la vitesse supérieure

Vous savez maintenant comment ouvrir votre Food truck. Vous avez des questions, des réactions? Dites-le dans les commentaires.